Die Neuapostolische Kirche Schweiz

1900 - 1919

1900
La jeune communauté de Winterthur continue de croître. Au printemps, l’ancien de communauté Friedrich Bock envoie le jeune sous-diacre Ernst Güttinger à Schaffhouse où, avec ses amis Vogt et Bornemann, il propage la foi néo-apostolique.
À Zofingue, 64 personnes sont scellées; la communauté est forte désormais de 138 membres. 

1901
Une communauté est fondée à Schaffhouse. Le 1er août, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs célèbre le premier service divin avec saint-scellé au 87 de l’Emmerbergstrasse et ordonne Ernst Güttinger dans le ministère de diacre. August Hölzel, âgé de 26 ans, est ordonné évangéliste le 11 août et Friedrich Bock ancien de district. 

1902
L‘apôtre Wilhelm Sebastian, d’Allemagne, visite la communauté de Heiden AR et y scelle trois personnes.
Ernst Güttinger devient prêtre et conducteur de la communauté de Schaffhouse.
Le sous-diacre Gottlieb Suter, de Zurich, déménage à Winterthur. 

1903
Des ministres de la Suisse célèbrent des services divins en Sarre où une communauté voit finalement le jour. De là, la foi se répand jusqu’à Trèves, au Luxembourg et dans le Palatinat ainsi qu’en Alsace-Lorraine.
Rudolf Feller est scellé à Zurich; par la suite, il édifiera la communauté de Berne.
La communauté de Saint-Gall est déjà forte de cent membres; elle prend possession d’une salle située dans la Brühl-Gasse. 

1904
En août, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs visite la Suisse; il peut y dispenser le don du Saint-Esprit à 281 personnes avides du salut.
À Brunswick, l’ancien de district Friedrich Bock est investi du ministère d’évêque.
Gottlieb Suter devient prêtre à Winterthur et conducteur de la communauté.

1905
Le 21 janvier, l’apôtre-patriarche Friedrich Krebs décède à l‘âge de 72 ans. À ce moment-là, l’Église néo-apostolique compte environ 75 000 membres de par le monde. De son vivant, l’apôtre-patriarche Krebs avait déjà désigné l’apôtre Hermann Niehaus comme son successeur. Ce dernier célèbre le service funèbre à Brunswick.
Né le 7 mai 1863 à Hermannsgrün (Allemagne), l’évêque Friedrich Bock est ordonné dans l’apostolat à Bielefeld, le 22 octobre et investi de la responsabilité de conduire le nouveau district apostolique de "Suisse-Pays de Bade". 

1906
En janvier, Hans Plüss qui, par la suite, exercera le ministère d’évêque en Suisse, est scellé à Zurich par l’apôtre Friedrich Bock et investi, la même année encore, du ministère de sous-diacre.
Rudolf Feller quitte Zurich pour s’installer à Berne; il y édifie le district de Berne et assumera par la suite le ministère d’ancien de district.
Le diacre et futur ancien de district Martin Haller, de Zurich, se rend régulièrement à Hüntwangen où il préside des réunions et célèbre des services divins. Rudolf Schneider Ier assiste à ces réunions. 

1907
Rudolf Schneider Ier est scellé à Zurich; la même année encore, il est ordonné sous-diacre, puis diacre.
August Hölzel est ordonné ancien de district.  

1908
Dans l’espace germanophone paraît le premier "Recueil de chants néo-apostolique".
L’apôtre Friedrich Bock scelle Louis Martig, le futur ancien de district du district d’Alsace-Lorraine, et l’ordonne dans le ministère de sous-diacre.
Une communauté néo-apostolique est aussi créée à Marseille (France).
Rudolf Schneider Ier devient prêtre et conducteur de Hüntwangen.
À Schaffhouse, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus procède à la dédicace de la nouvelle église. 

1909
Le prêtre Favre, de Zurich, se voit confier la mission de s‘installer à Genève et d’y fonder une communauté.
À Uster, la nouvelle chapelle est consacrée.  

1910
En décembre, l’apôtre Friedrich Bock se rend dans les communautés de Zurich, Uster, Winterthur, Saint-Gall, Schaffhouse et Tuttlingen (Allemagne). À Saint-Gall, il scelle Ernst Streckeisen, le futur apôtre-patriarche, alors âgé de cinq ans. 

1911
Au cours des deux années passées, des communautés ont vu le jour à Genève, Uster, Dübendorf, Olten et Bienne.
À Genève vivent déjà 21 chrétiens néo-apostoliques. La communauté est affiliée au district de Karlsruhe, également placé sous l’autorité de l’apôtre Friedrich Bock.
Le prêtre Jakob Hauri s’installe à Olten. Les premiers services divins y sont célébrés dans une petite salle de la Sälistrasse.
Le diacre Ernst Schädeli va à Thoune pour y édifier une communauté.
L’apôtre Friedrich Bock visite les communautés de Diessenhofen, Schaffhouse, Winterthur, Turgi, Rorschach, Saint-Gall, Wald AR, Buchs SG, Zurich et Wil. Il scellé 137 personnes et ordonne deux prêtres, un diacre et un sous-diacre. Lui-même s’installe à Schaffhouse.
Hans Plüss devient ancien de district.

1912
François Martin, un jeune homme qui avait déménagé de Neuchâtel à Genève pour y travailler, loue une chambre auprès d’une famille néo-apostolique. En janvier, il est le premier citoyen suisse de Romandie a être scellé par l’apôtre Friedrich Bock. 
Le prêtre Ernst Göckeritz quitte Berne pour s’installer à Genève, où il est investi de la responsabilité de la communauté. Celle-ci compte 35 membres; les services divins y sont célébrés en langue allemande.
L’apôtre de district Friedrich Bock visite la communauté de Marseille; il y rencontre Ernst Eschmann, le futur apôtre de district, et lui dispense le don du Saint-Esprit. 

1913
L’apôtre Friedrich Bock tombe malade; les communautés de la Suisse sont alors placées sous l’autorité de l’apôtre Johann Gottfried Bischoff (Francfort). 

1914
Le 27 juin, l’apôtre Friedrich Bock décède à l’hôpital de Riehen, à l’âge d’à peine 51 ans.
En dépit des temps difficiles et des troubles de la guerre, la foi néo-apostolique continue de se répandre grâce au travail missionnaire inlassable. Citoyen allemand, le prêtre Ernst Göckeritz doit quitter la communauté de Genève pour partir au front. L’ancien de district Hans Plüss, de Zofingue, et le prêtre Müller, de Zurich, visitent la communauté de Genève à tout de rôle, tous les quinze jours. Les services divins y ont lieu à une nouvelle adresse, au 9 de la rue de la Cloche.
L’évangéliste Martin Trinks déménage de Dresde à Vienne où il célèbre les premiers services divins.
Louis Martig est institué conducteur de la communauté d’Amnéville (Lorraine); il prend soin des fidèles au cours des années difficiles de la guerre.
Une grande partie des ministres est mobilisée par l’armée, ce qui rend difficile la desserte régulière des communautés. 

1915
En dépit des circonstances difficiles, l’apôtre Johann Gottfried Bischoff se rend en Suisse et célèbre un service divin  Zurich. 

1916
À l’automne, l’apôtre J. G. Bischoff est mobilisé à son tour. Le 22 octobre, dans le but d’assurer la desserte des communautés de la Suisse, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus ordonne August Hölzel, né le 6 décembre 1870 en Prusse orientale, dans le ministère d’apôtre et lui confie la direction du district apostolique de la Suisse.  Celui-ci compte quelque 3 100 fidèles répartis en 39 communautés. Les communautés du Pays de Bade sont confiées aux bons soins de l’évêque Karl Hartmann.
Pour des raisons d‘ordre professionnel, August Stiefel, né le 9 juin 1893 à Neuhausen près des chutes du Rhin, déménage de Schaffhouse à Genève. Comme il n’y a pas de serviteurs sur place dans cette ville, on demande au frère Stiefel d’y réunir les fidèles en alternance avec les frères de Zurich. 

1917
Le 18 mars, August Stiefel est ordonné diacre, puis, le 14 novembre, prêtre et conducteur de la communauté de Genève. 

1918
L’apôtre de district August Hölzel charge le prêtre Alfred Fischer, de Bâle, de la desserte de la communauté de Mulhouse (France). 

1919
Au 1er janvier, le district apostolique de la Suisse compte 3 649 membres. L’annuaire des "communautés néo-apostoliques" de l’année 1919 mentionne les sous-districts de Zurich, Saint-Gall, Schaffhouse, Bâle, Brittnau, Berne et Sarrebruck, avec, au total, 54 communautés.
La communauté de Zurich enregistrant un bel essor, il faut se mettre à la recherche de nouveaux locaux. Après plusieurs déménagements successifs, on trouve, au 32 de la Gemeindetrasse, dans l’ancien  casino de Hottingen, un bien offrant mille places assises. C’est ici que le futur apôtre de district Ernst Eschmann est ordonné prêtre.
Après son déménagement d’Olten à Lugano, le prêtre Hauri y fonde une communauté. Pendant plus de vingt ans, Lugano demeurera la seule communauté du Tessin. De là, la foi néo-apostolique gagne l’Italie. 

 << 1900 -1920               Haut de page                1920 - 1938 >>