Die Neuapostolische Kirche Schweiz

1920 - 1938

1920
Pendant la guerre, le développement de la communauté de Bienne avait été considérablement entravé et même interrompu. Agissant par mission de l’apôtre de district August Hölzel, le conducteur  de la communauté de Berne envoie le diacre Jakob Schmocker à Bienne, au mois de février. La même année encore, celui-ci est ordonné prêtre, si bien que des services divins peuvent à nouveau avoir lieu régulièrement.
Le 10 octobre, l’apôtre Johann Gottfried Bischoff est désigné comme apôtre-patriarche adjoint.
Le prêtre Reiff quitte Marseille pour des raisons professionnelles et s’installe à Genève. Jusqu’lors célébrés en langue allemande, les services divins le sont désormais en français; un bel essor s’en ensuit.
Vers 1920, le jeune Josef Gutweniger est scellé à Arbon et investi de la mission de déménager à Innsbruck (Autriche), pour y fonder une communauté. 

1921
L’évangéliste Ernst Schädeli s’installe à Kupferhammer, près de Lucerne, et commence à y édifier une communauté.
Le 8 août, Hans Plüss est ordonné évêque. Au début, il est en charge d’une partie de la Suisse centrale, puis, par la suite, aussi de la Suisse occidentale.
Cette année-là, Ernst Güttinger est investi, lui aussi, du ministère d’évêque. 

1922
En novembre, l’apôtre de district August Hölzel scelle quelques personnes à Vienne; Josef Kögler est l’un des premiers chrétiens néo-apostoliques en Autriche; investi du ministère de berger, il posera par la suite le fondement de la communauté de Linz.
À Genève, François Martin est ordonné diacre. 

1923
Le 16 septembre, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus ordonne Ernst Güttinger, né le 19 août 1877 à Dübendorf, dans le ministère d’apôtre. 
La communauté de Winterthur peut acquérir un bien dans l’Eduard-Steiner-Strasse et le transformer au gré de ses besoins. À Saint-Gall, on achète une salle dont les 153 membres de la communauté prennent possession et où ils trouvent un espace suffisant pour eux.
Le diacre François Martin est ordonné prêtre, et le prêtre August Stiefel, berger. Désormais, des services divins en langue française peuvent être célébrés régulièrement à Genève. 
Le district apostolique de la Suisse compte à présent 7 411 fidèles. 

1924
Josef Baur, le futur apôtre, est scellé à Neerach, avec son épouse et leur enfant.
Le 14 décembre, Johann Gottfried Bischoff est investi comme successeur de l’apôtre-patriarche, mais il n’exercera ce ministère qu’à partir de l’année 1930. 

1925
L’apôtre-patriarche Hermann Niehaus se rend dans le district apostolique de la Suisse, fort entre-temps de 10 037 chrétiens néo-apostoliques.
À Linz, en Autriche, la foi gagne aussi du terrain. En novembre, l’évangéliste Martin Trinks, de Vienne, peut y célébrer le premier service divin. 

1927
À Zofingue est consacrée une nouvelle église offrant 800 places assises.

1928
La communauté de Genève compte à présent 189 membres. Les services divins ont désormais lieu au 40, de la rue de la Synagogue. 

1929
L’apôtre de district August Hölzel et l’apôtre Ernst Güttinger prennent part ensemble à une assemblée des apôtres d’Europe qui se tient à Bielefeld (Allemagne). 

1930
Le 14 septembre, à Bienne-Madretsch, l’apôtre de district August Hölzel consacre une église que le prêtre Gass avait fait construire de sa propre initiative et comportant une maison d’habitation attenante. La communauté de Bienne compte alors 129 membres.
Victime d’un accident, l’apôtre-patriarche Hermann Niehaus prend sa retraite le 20 septembre. Le 21 septembre, un cours d’un service divin solennel qui a lieu à Berlin, Johann Gottfried Bischoff entre en fonction en qualité d’apôtre-patriarche.
De par le monde, l’Église néo-apostolique compte désormais 240 000 membres; 15 000 d’entre eux vivent dans le district apostolique de la Suisse.
À Salzbourg aussi, où les premières personnes ont été scellées, des services divins ont désormais lieu. 

1931
L’ancien de district Johannes Baumann, le cofondateur du district de Saint-Gall, décède. Sous son autorité et grâce à son engagement inlassable, ce district compte alors près de 800 fidèles. 

1932
Le 23 août, l’apôtre-patriarche en retraite Hermann Niehaus est rappelé à Dieu à l’âge de 85 ans.
Les premiers services divins ont lieu à Nejdek (Tchécoslovaquie). Les débuts de l’Œuvre de Dieu dans ce pays remontent à la fin du XIXe siècle; à Sauersack, non loin de la frontière allemande, il existait déjà une petite communauté confiée aux bons soins du prêtre Hanawald. 

1933
L’apôtre de district August Hölzel meurt le 11 février. L’apôtre-patriarche Johann Gottfried Bischoff célèbre son service funèbre à Zurich-Hottingen. L’apôtre Ernst Güttinger lui succède, investi du ministère d’apôtre de district.
À Innsbruck, la célébration de services divins néo-apostoliques est interdite. Dès lors, les fidèles se réunissent dans la forêt ou dans les montagnes.
Le 5 octobre, pour des raisons politiques, les communautés allemandes dont la desserte est assurée à partir de la Suisse, sont intégrées au district de Karlsruhe.
Le 20 août, l’ancien de district Rudolf Schneider Ier est ordonné évêque.
Le pionnier de l’Œuvre de rédemption en Autriche, l’évangéliste Martin Trinks, prend sa retraite. 

1934
Le district apostolique de la Suisse est fort désormais de 21 125 membres.
Le 4 octobre, les premières personnes sont scellées à Graz (Autriche). 

1935
Un couple hongrois, admis dans l’Église à Berlin, retourne à Budapest. Les premiers contacts en Hongrie remontent à l’année 1872 où l’apôtre Peter W. L. Stechmann, appelé à l’apostolat pour la Hongrie à Hambourg, le 30 octobre 1864, était arrivé à Budapest et y avait travaillé en vain durant deux années environ. La Hongrie fait partie du district apostolique de la Suisse et est essentiellement desservie par des frères du ministère de Vienne. Le diacre Josef Gutweniger a été le premier serviteur à se rendre, de Vienne, en Hongrie.
Rudolf Schneider Ier, né le 31 décembre 1877 à Hüntwangen, est ordonné apôtre et Ernst Eschmann, évêque.
En septembre, le prêtre Karl Rose et le frère Juan Reverter, de Zurich, vont passer une semaine à Barcelone, pour nouer de premiers contacts en Espagne. En décembre, Juan Reverter est investi du ministère de diacre et de la mission d’édifier l’Œuvre de rédemption à Barcelone. 

1936
Dès le nouvel an, des services divins sont célébrés dans un garage, à Zurich-Wiedikon. Le 20 décembre, 47 personnes y reçoivent le saint-scellé.
Le 12 janvier, le diacre Juan Reverter et sa famille s’installent à Barcelone. En raison de la guerre civile espagnole qui éclate en juillet, la communication avec la Suisse est interrompue et l’acheminement de la lettre pastorale devient aléatoire.
Au cours de cette année, Genève devient un district autonome dirigé par l’ancien de district August Stiefel. Le district de Genève comprend non seulement des communautés de la Suisse occidentale, mais assure aussi la desserte des fidèles de France et d’Espagne.
Le 19 avril, l’ancien de district Rudolf Feller, un pionnier dans la région de Berne, prend sa retraite.  Au cours de ses trente années d’exercice ministériel dans la communauté de Berne-Breitenrain, le nombre des enfants de Dieu est passé de 8 à 790; son district s’étendait du pied du Jura jusque dans l’Oberland et de la vallée d’Emmental jusqu’en France. Cette étendue précisément a rendu nécessaire une partition en deux districts désormais dirigés par les anciens de district nouvellement ordonnés Alfred Flühmann (Berne I) et Jules Strehler (Berne II).
Dans le Vorarlberg (Autriche) est ordonné le premier prêtre autochtone; il se voit confier les rênes des communautés de Dornbirn et Lustenau.  

1937
Depuis Bâle, deux communautés sont fondées en Alsace: celles de Saint-Louis et de Sausheim.
La communauté de Zurich-Wiedikon se voit attribuer un lieu de célébration plus grand situé dans la Birmendorferstrasse.
Le 24 octobre, à Vienne, l’apôtre Rudolf Schneider Ier  scelle trois Hongrois, dont le frère András László, de Budapest. 

1938
Le district apostolique de la Suisse assure désormais la desserte pastorale de 24 095 chrétiens néo-apostoliques.
Le 27 mai, le frère László, de Budapest, est ordonné diacre; c’est lui qui célébrera dès lors la plupart des services divins en Hongrie.
Le 12 juin, l’ancien de communauté August Stiefel est investi du ministère d’évêque et doit dès lors quitter Genève pour s’installer à Berne. Il était venu à Genève 22 années plus tôt, dans l’intention d’y passer quelques mois à peine!
Le 14 août, l’évangéliste de district François Martin est ordonné ancien de district et se voit confier le district de Genève. Avec un grand engagement, il traduit la littérature néo-apostolique allemande en langue française.

 << 1900 - 1919          Haut de page          1939 - 1959 >>