Die Neuapostolische Kirche Schweiz

Garder confiance

Les vacances sont finies. Beaucoup d’entre nous ont repris le travail, et les enfants sont retournés à l’école. La vie reprend son cours habituel. En envisageant l’avenir, certains sont heureux, d’autres sont plutôt inquiets, ne sachant s’ils sauront satisfaire à toutes les exigences. Il y en a même qui redoutent l’avenir et semblent avoir abandonné tout espoir.

Une fable animalière bien connue raconte l’histoire de deux grenouilles tombées accidentellement dans un seau rempli de lait. L’une des deux, se focalisant sur l’apparente impossibilité d’en sortir, s’y est noyée, tandis que l’autre s’est débattue pendant toute une nuit, tant et si bien qu’au petit matin elle s’est retrouvée perchée sur une motte de beurre et a pu sortir du seau d’un bond. La morale de cette histoire, c’est qu’il ne faut jamais renoncer, même si la situation semble désespérée.

Nous vivons en un temps où, pour beaucoup de gens, la vie ne semble guère offrir de sécurité, si bien qu’ils ont parfois tôt fait de "tomber" dans un bourbier. Ce qu’il faut alors, c’est réagir à bon escient et avoir quelqu’un à ses côtés qui vous soutienne et vous encourage. Dans ce contexte, le chrétien songera à une histoire racontée en Luc 18: 1-8. Il y est question d’une veuve qui se trouvait dans une situation sans issue et qui s’était adressée à la seule personne capable de l’aider, un juge que Jésus lui-même qualifiait d’ "inique". Bien qu’il ne lui rendît pas immédiatement justice, cette veuve ne s’est pas lassée de l’importuner; sa patience et sa persévérance ont fini par payer.

Nous sommes tous appelés à ne pas renoncer à dialoguer avec Dieu, même si, en apparence, il ne nous aide pas; la persévérance finira par payer. Un homme sage a dit un jour: "Au plus tard, Dieu interviendra juste à temps." Cette contradiction apparente montre que Dieu n’ignore personne qui s’adresse à lui en confiance. Faisons-en la tentative. Cela en vaut la peine.