Die Neuapostolische Kirche Schweiz

Accueil

La plénitude de la divinité produit l’accomplissement
10.11.2019 / Uster
Célébration de l’office religieux par l’apôtre de district Jürg Zbinden à Uster, avec la mise à la retraite de l’évangéliste de district Mario Keller et la nomination du berger Robert Anliker comme adjoint du conducteur du district de Zurich-Sud. L’apôtre de district est accompagné de l’apôtre Thomas Deubel et des deux évêques Rudolf Fässler et Thomas Wihler.

La parole de base de ce service divin se trouve dans Colossiens 2 : 9-10 : « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. »

Au début de sa prédication, l’apôtre de district, se référant au cantique introductif, exhorte ainsi les fidèles : regardons dans notre propre cœur et demandons-nous ce qui est important et durable, ce qui nous anime, ce qui nous touche quotidiennement, quelle est notre référence. Moi en vous et vous en moi. Nous n’oublions pas Dieu, et nous n’oublions par nos frères et sœurs. Nous ne regardons pas leurs fautes et faiblesses, mais nous nous concentrons sur ce qui est bon, la noblesse de l’âme. L’épitre aux Colossiens mentionne ce qui est important aux yeux de Jésus. Dans le texte apparaît le mot « corporellement ». Jésus était Dieu et homme, c’est-à-dire que la divinité a vécu parmi nous et a été visible et expérimentable. Nous croyons cela. Mais Dieu n’a pas conservé les choses pour lui-même, il a veillé à ce que tout soit transmis plus loin.

La rencontre de Zachée avec Jésus a eu un effet durable et a déclenché quelque chose : reconnaissance et fascination. Soyons enthousiastes pour la cause divine, et témoignons-en auprès de notre prochain. Soyons une source de bénédiction pour notre entourage. La plénitude est l’essence même de Dieu et lui est propre. Il nous a tout donné en suffisance dans la création. Certes ici ou là il y a un manque, mais cela est dû à la chute de l’homme dans le péché. Ce manque n’était prévu ni pour la création spirituelle ni pour la création terrestre.

La plénitude est grâce et bénédiction de Dieu. Il bénit en abondance. La plénitude est aussi la paix et le fait de la procurer. La plénitude est amour, qui a été répandu dans nos cœurs par le don du Saint-Esprit. Eliminons ce qui n’est pas divin et sacrifions notre propre volonté.

L’évangéliste de district Mario Keller, dans sa contribution à la prédication, revient au chant du chœur « Réjouissez-vous dans le Seigneur… » : aujourd’hui, nous n’avons pas reçu qu’en partie, la rencontre avec le serviteur de Dieu nous apporté la plénitude parce que lui-même en est rempli. Paul a eu bien des obstacles, mais il a saisi la force de Jésus. Au cours de cette année, nous avons véritablement été enrichis en Christ au travers de sa plénitude. Sa grâce n’a pas été vaine.

L’apôtre Deubel fait mention de l’enthousiasme, qui comprend en espagnol et en grec le mot « Esprit » et la notion « féru de Dieu ». Nous avons sujet d’être enthousiasmés par Dieu si nous travaillons avec le don du Saint-Esprit. La force qui en découle nous remplit et éveille en nous le besoin de la transmettre plus loin.

Après la célébration de la sainte cène en faveur des défunts ont lieu la mise à la retraite de l’évangéliste de district Mario Keller et la nomination du berger Robert Anliker comme adjoint au conducteur de district.

En plus d’un chant interprété par le chœur des jeunes de Zurich-Sud, une surprise est offerte à l’évangéliste de district Mario Keller qui vient d’être admis à la retraite. Ses petits-enfants, pour sa plus grande joie et celle de toute l’assemblée, présentent un morceau de musique qui porte le titre « Garde et retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne… ».